comment devenir minimaliste en vidant son appart

Vider son appart. Vendre ses affaires. Se détacher du surplus. De tout ce qui est inutile. Ré-apprendre à respirer. Ne plus se sentir envahi.

As-tu toi aussi ce sentiment d’être envahi par trop de choses? Et t’en débarrasser te ferais le plus grand bien?

J’observe depuis plusieurs années (et cela me pèse vraiment depuis plusieurs mois… euh… années, non ?) que je possède des tonnes  objets (surtout des vêtements) que je n’utilise plus. Je les stocks. Ils s’abîment. Ne servent à personne. Même pas à moi. Et pourtant je continue à garder cette masse d’objets qui me pèse moralement et psychiquement.  Explication.

Olivier et moi avons déménagé fin 2014 dans notre nid. Et malgré la taille du loft (120m2), je me suis sentie étouffée par ce que j’y avais amené : vêtement- vêtement- vêtement. Le tout dans des caisses de design suédois de 60l, transparentes et superposées les unes sur les autres. Il y a dans ces caisses des vêtements que je portais à 14 ans … Soit … : il y a 14 ans !!! Des pantalons pattes d’eph’, des robes des années get-up et j’en passe.

À côté des vêtements: des brols. Du brol, du brol, du brol.
Dans cette catégorie, je regroupe tout ce qui est impossible à regrouper sous une seule catégorie. C’est généralement tout ce qui fini dans le vide poche de l’entrée. Ça sert à rien mais ça pourrait servir un jour « on ne sait jamais ».

C’est grâce à ça que j’ai une boîte à chaussure remplie des bouts de bijoux que j’aimais tant et qui ont fini par se casser (« Un jour je les rafistolerai », j’en suis certaine).

C’est ainsi  aussi que je possède 8 caisses à bananes remplie de journaux intimes que j’écrivais entre 13 et 20 ans et qui n’ont plus lieu d’être aujourd’hui. Mais émotionnellement on peut comprendre la difficulté à s’en détacher.

A côté du brol inclassables, des ustencils de cuisine. Aussi divers qu’ils soient : de la pince pour attraper les pâtes au gadget permettant de plus facilement séparer le blanc du jaune des œufs … Autant de petites choses qui remplissent les tiroirs et dont on se sert que peu.

Puis, il y a les livres. Des livres- des livres – des livres.
A ce niveau, on a honte de parler de livre et de penser s’en débarrasser.
De nombreux livres de cuisine : asiatique, tapas, rapide, pour étudiants, pas cher, 1001 façons de faire des crêpes, etc. Bref. Malgré la beauté et l’intérêt de ces livres, quand je cherche à préparer quelque chose je cherche instinctivement sur Google.
Pour Olivier, beaucoup de bouquins de sciences – fictions, mais aussi des bouquins d’école ou de l’université ( » Tu comprends mon amour, ce bouquin d’économie, il est tellement complet ! J’aimerais le garder on ne sait jamais … » ?! On ne sait jamais quoi ?!? Et il m’a répondu tout naturellement …  » Ben on sait jamais que je me pose une question d’économie  » ……. Mais bien sûr ! Et c’est comme ça qu on se retrouve avec des tas de vieux bouquins (des bons livres, j’dis pas le contraire) que l’on ouvrira sans doute plus jamais.

Et moi et mes BD. Les Bd d’une vie accumulées depuis l’âge de 6 ans. J’ai appris à lire en BD…

Les livres sont pourtant la nourriture de notre âme. Une maison sans bibliothèque est une maison vide. Pourtant… Qui relis souvent ses livres ? Quel livre basic est aujourd’hui introuvable sur internet ou dans le commerce ?

Et les magazines. N’en parlons même pas.

Pourtant, nous ne sommes pas des acheteurs compulsifs… Et pourtant nous nous faisons avaler par tant de choses.

Alors nous, Olivier et moi, avons décidé de vider notre appart. De façon assez radicale, et ce, malgré nos réticences inconscientes.

Pour diverses raisons :

– Faire un tri afin de se remémorer ce qu’on possède pour pouvoir l’utiliser au mieux,
– Vider pour gagner du temps dans sa vie,
– Vider pour avoir moins la sensation de ranger tout le temps,
– Vider pour ne plus se sentir possédé par nos objets,
– Vider pour apprendre à se détacher.

Et surtout … Vider pour garder l’essentiel et se préparer au voyage.

Au voyage en CDI.

Ça te prend aussi parfois ce besoin de faire le tri ? As-tu déjà vécu avec un simple petit sac à dos pendant plusieurs mois ?

comment devenir minimaliste en vendant son appart

 


Retrouve – moi sur Youtube  & sur Facebook !

Et rejoins toute la communauté des filles qui cherchent à dompter leur porte-monnaie pour des choses qui compte vraiment sur notre groupe d’entraide budgétaire !

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share on FacebookPin on PinterestTweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page
Vous avez aimé l'article ? Partagez-le ! Et découvrez mes autres articles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *