Voyager versus sédentarité : les coûts réels

Vous êtes-vous déjà demandé si voyager n’était pas meilleur marché que de vivre sur place..? Voyager VS vivre comme sédentaire

Ce soir, en payant mes factures, j’ai réalisé que je n’aurais plus tous ces coûts en voyageant. En tout cas, pas de façon fixe.

La plupart des gens pensent que voyager coûte cher. Mais alors, qu’en est-il de vivre chez soi ? Passons en revue les factures de mon ménage :

  1. Loyer (dans notre cas, remboursement du prêt immobilier)

Chez soi ou en voyage, nous devrons trouver une solution pour rembourser notre prêt. Si nous étions locataire, cela aurait été plus facile de tout plaquer et de réduire nos dépenses de +- 1000 euros / mois en loyer. Etant propriétaire et encore lié à la banque pour les 10 prochaines années, nous devons prendre en compte ce remboursement.

Olivier et moi avons fait un crédit immobilier. Du coup, quand on partira en voyage, l’objectif est de louer l’appart et que le prêt soit remboursé par les loyers. Au départ, notre remboursement mensuel était de 1475 euros/mois. Aujourd’hui, il est de 1050 euros. Grâce aux bonus annuel d’Olivier et notre épargne, nous arrivons à faire diminuer chaque année le montant à rembourser. Notre objectif est d’arriver à diminuer jusqu’à 652 euros / mois (en janvier 2017) afin de conserver les avantages fiscaux (déductibilité fiscale d’un emprunt immobilier). Après estimation, il s’avère que notre appart pourrait être loué pour 1200 euros/mois (loft de type ‘bien atypique’ de 120m carré, comprenant deux chambres, et un garage le tout à 3km du centre-ville).

Nombreux sont les voyageurs qui trouvent qu’un prêt immobilier est de la pure folie quand on décide de devenir nomade … Mais pour moi, c’était une condition sine qua non pour continuer à voyager. L’investissement dans de la brique, c’est toujours ça qu’il nous restera quand nous ne posséderons plus que notre liberté… (C’est peut-être un sentiment très belge ça ;-)).

Attention, louer son bien peut présenter des risques de locataires mauvais payeurs. La bonne nouvelle est que ma sœur reprendrait l’appart !

A côté de cela, en voyage, nous devrons trouver une solution pour nous loger et donc, potentiellement payer un loyer. Il existe des tas d’alternatives peu chères (Couchsurfing qui est totalement gratuit, logement chez l’habitant contre travaux tel que le Woofing, ou encore Airbnb à bas prix (d’ailleurs, une petite astuce avant de t’inscrire !), location long-terme d’un studio, etc.) Le prix des locations variera surtout de l’endroit du globe où nous serons… L’Asie sera bien moins chère que l’Amérique du Sud…). Donc, à voir, comptons un budget d’une moyenne de 600 euros/mois.

  1. Autres frais lié à l’immobilier

Au remboursement du prêt s’ajoute aussi le cadastre à payer annuellement et qui restera fixe qu’on soit dans l’appart ou non (900 euros/an).

  1. Charges de l’immeuble (ascenseur/poubelles/syndic/nettoyage/etc)

Chez soi : 125 euros/mois

En voyage : 125 euros/mois (puisqu’imputé au propriétaire)

  1. Factures d’eau / de gaz / d’électricité

Chez soi : 100 euros/mois (en réalité, un peu moins).

En voyage : 0 euros/mois

  1. Factures de téléphone

Chez soi : Olivier : 15 euros/mois // Roxane : 20 euros/mois fixe + surplus des communications (généralement >25 euros) – disons, 30euros/mois

En voyage : 0 euros

Pour communiquer en voyage on utilisera plutôt Skype (gratos où coût très limité en cas d’urgence) et les emails ! Bye Bye les factures de GSM ! Bon après, on a pour habitude d’acheter une carte SIM et de la charger un minimum pour passer des appels ou utiliser la 3G/4G.

  1. Facture Internet

Chez soi : 30 euros/mois

En voyage : 0 euros/mois (car il y a souvent moyen de trouver du WIFI gratuit là où on loge ou dans les cafés)

  1. Coûts liés aux transports kayak-transport-travel

Chez soi : +- 2118 euros

Olivier possède une moto (assurance / essence / entretiens/ problèmes) : +- 500 euros / an

Et je possède un abonnement annuel des transports publics : 583,00 euros

Ainsi qu’un abonnement aux vélos libres (Villo) : 30 euros/an et souvent je paie quelques euros en plus pour les dépassements de plus d’une demie-heure (disons +5 euros/an)

Olivier et moi possédons une petite voiture (assurance / essence / entretiens/ problèmes) : 1000 euros/an.

Bon, on l’avoue, on ne roule pas beaucoup…

En voyage : Ce sera sans doute l’un des coûts les plus élevés. Cependant, les trajets seront utiles pour nous emmener découvrir de nouveaux horizons. Pas pour faire métro/boulot/dodo, tous les matins, dans les mêmes transports bondés, dans le même trafic. Et si jamais, il sera toujours possible de se déplacer en stop. Tiens, et d’ailleurs, on peut faire d’une pierre deux coups et combiner « transport et logement » en prenant un bus de nuit par exemple !

  1. PV pour cause de mauvais stationnement/excès de vitesse/ etc.

Chez soi : Je sais pas pour vous, mais de temps en temps ce genre de facture tombe et ça fait vite mal. Disons une ou deux fois/an, entre 25 et 165 euros.

En voyage : 0 euros

  1. Repas

Je sais, je sais, il faut bien se nourrir ! L’avantage c’est que dans les pays du Sud, il est préférable d’acheter à manger (dans la rue par exemple) plutôt que de se faire à manger. Du coup, potentiellement le même prix mais un sérieux gain de temps à ne plus devoir faire à manger !

Alors, convaincu(e) ? Si tu as d’autres idées de coûts, n’hésite pas à me les transmettre !


Retrouve – moi sur Youtube  & sur Facebook !

Et rejoins toute la communauté des filles qui cherchent à dompter leur porte-monnaie pour des choses qui compte vraiment sur notre groupe d’entraide budgétaire !

 


Voyager versus sédentarité : ce que ça coûte vraiment

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share on FacebookPin on PinterestTweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page
Vous avez aimé l'article ? Partagez-le ! Et découvrez mes autres articles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *