Comment & pourquoi avoir un frigo minimaliste ?

ou Le stock alimentaire quand on est apprenti minimaliste  

Dans ma démarche de minimalisme, j’ai eu envie d’avoir des armoires vides. Ou en tout cas, bien rangées et aérées. D’être dans une démarche plus responsable de ma consommation, et d’avoir des placards moins fouillis… Et donc de perdre moins de temps à découvrir les aliments lorsque je devais m’atteler à la préparation du diner (ou pire, les laisser périmer).

Pourtant, j’ai toujours été une grande adepte du stock alimentaire jusqu’à aujourd’hui où mon frigo est littéralement VIDE (sans parler de mes placards).

Et bizarrement, je me sens mieux d’avoir un frigo minimaliste !

Frigo-videIl fut un temps où j’avais un frigo surabondé et un garde-manger de 5m2 complètement rempli. Je devais tourner en permanence avec assez de PQ pour l’année, une dizaine de boite de Kellogg’s, une dizaine de kilos de riz, des boissons pour un régiment – entre bières et jus de fruits – et des douzaines de boites de conserves de tout et de rien (olives, maïs, coeur d’artichaut) et bien plus encore pour les conserves de tomates concentrées, coulis, passata etc.

C’était ma caverne d’Alibaba. J’adorais y aller et regarder tout ce stock en me réjouissant que si une guerre éclatait, je pouvais survire pendant des mois (muahhahaha).

En réalité, c’était totalement absurde car je vivais à moins de 200m d’une grande surface et d’une rue commerçante où il y avait moyen de tout trouver…

Je ne sais d’ailleurs pas exactement comment j’en suis arrivée-là. Je pense que je détestais tellement faire les courses (ce qui est toujours le cas aujourd’hui) que je décidais d’acheter au max pour ne pas devoir y retourner.

fairesescoursesA vrai dire, en y réfléchissant bien, ces “grosses” courses venaient de chez Colruyt (en Belgique, c’est une grande surface connue pour ses prix compétitifs et de qualité). Et le premier Colruyt était à 5 minutes en voiture de chez moi et y aller à pieds ou en transport en commun aurait pris une plombe. Et tout autour de moi, il n’y avait que des magasins de proximité et donc plus cher. C’est sans doute ça qui m’a poussé à vouloir faire du stock : j’avais l’impression de faire des économies.

Aujourd’hui, avec des années de recul et d’expérimentation des deux types de stock/non stock et stock adapté à ma consommation, je peux dire :

Les points positifs du stock alimentaire :
  • Toujours avoir quelque chose à boire/grignoter/manger si des amis se pointent à l’improviste;
  • On ne doit pas courir au magasin de proximité / de nuit quand on doit amener “quelque chose” à une soirée (économie donc);
  • Moins de perte de temps à faire ses courses;
  • Diminution voir anéantissement des petits trajets (souvent en voiture) pour quelques ingrédients (économie aussi!)
  • Epargner sur certain aliments dont le prix va augmenter considérablement. Je pense à ma maman qui m’expliquait que le prix du riz avait augmenté… et qu’elle avait bien fait d’en acheter avant;
  • Certains aliments ne périment tout simplement pas (miel, sucre, huile, sel, eau, etc). Du coup, aucune péremption et donc perte possible;
  • S’il arrive une crise (dans la société, une catastrophe naturelle ou tout simplement personnelle comme la perte d’un job du jour au lendemain), nous sommes parés!
Les points négatifs du stock alimentaire :
  • Peu de diversité dans nos repas (car souvent, on stock ce qu’on connait, qu’on aime manger);
  • Les produits périment sans que l’on s’en rendent compte (et on jette);
  • Il manquera souvent un ingrédient (principalement dans les produits frais) pour notre recette à sortir acheter;
  • On mange plus car il y a plus (avant, lorsque nous mangions des spaghettis, je préparai toujours 500grammes de pâtes. Aujourd’hui, je prépare uniquement ce qu’on consomme);
  • On mange moins biens car on bonbons-malbouffestock aussi des biscuits qui sont donc à portée de main… ;
  • Les produits prennent de l’espace (et l’espace devient de plus en plus cher dans une capitale comme Bruxelles…);
  • Avoir une surabondance dans ses placards / frigos empêchent une visibilité correcte de son stock. Et ça prend de l’énergie de passer en revue tout ce qu’il nous reste pour préparer nos repas;
  • Avoir un frigo/congélateur rempli augmente notre consommation d’énergie;
Le juste milieu adapté à mes besoins :

Aujourd’hui, j’ai toujours du stock même s’il a clairement diminué.

Je continue à acheter une fois par an le PQ pour l’année (ou presque). J’achète toujours la sauce tomate (passata, concentré) et l’huile en masse (parce que c’est lourd à transporter à pieds). Pareil pour les boissons. Par contre, pour les légumineuses, pâtes, riz, semoule,… j’en achète un peu moins (mais bon, avant j’exagérais vraiment).

Et plus du tout comme avant (genre à la place d’avoir 10 paquets de sucre d’avance, je n’en ai plus que 2 d’avance).

Avoir un placard moins surchargé permet d’avoir un meilleure rangement et d’avoir un vision globale de ce qu’on a dedans en un seul coup d’oeil.

J’aime toujours mon stock alimentaire (mais quand même de façon moins extrême). Surtout pour ce qui est sec et qui ne périme pas du tout.

Pour ce qui est frais par contre, je ne conserve presque plus rien. Même dans mon congélateur. Si par hasard je prépare trop de quelque chose, je congèle pour éviter que ça périme. Et je remettrai ça au menu les semaines d’après.

La vision de mon frigo / congélateur vide, me rempli de joie (tandis que mes invités poussent des petits cris d’horreurs, et ça me fait toujours sourire). J’ai l’impression d’avoir gagné une bataille, de maitriser mon budget, de maitriser mon frigo, de maitriser mes placards. Et de ne plus me faire dompter par eux!

Et chez vous, ça se passe comment avec le stock alimentaire? Vous arrivez à ne plus laissez périmer des aliments? Ca vous fait quoi la vue d’un frigo vide? 


Retrouve – moi sur Youtube  & sur Facebook !

Et rejoins toute la communauté des filles qui cherchent à dompter leur porte-monnaie pour des choses qui compte vraiment sur notre groupe d’entraide budgétaire !


pourquoi-frigo-minimaliste

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share on FacebookPin on PinterestTweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page
Vous avez aimé l'article ? Partagez-le ! Et découvrez mes autres articles.

8 thoughts on “Comment & pourquoi avoir un frigo minimaliste ?

  1. Simon Tripnaux

    C’est marrant cette manie de stocker des vivres comme ça. On dirait presque une tendance « survivaliste » qui touche toute la société ! La peur du lendemain taraude notre ère morose …

  2. Rox Post author

    Bonjour Simon,
    en effet, y a une tendance survivaliste assez générale… mais pour ma part, c’était surtout la flemme de refaire sans cesse des courses…
    Tu fonctionnes aussi avec un frigo vide?

  3. doro

    après on peut acheter au jour le jour, mais ça demande du temps… et de l’organisation non ?

  4. Rox Post author

    Bonjour Dorothee !
    Alors oui, on peut faire ses courses au jour le jour mais je pense vraiment qu’on est perdant dans ce cas de figure… tu ne penses pas? On perd en temps! Je ne suis pas friande d’aller faire les courses… alors y aller tous les jours serait insupportable. Pour l’instant, mon idéal est de fonctionner à la semaine… Et en effet, ça demande de l’organisation 🙂
    Et toi, comment fonctionnes-tu?

  5. samantine

    J’ai grandi avec une mère qui adore faire les courses au jour le jour comme sa grand mère allait au marché pour acheter ses produits. Personnellement, je suis assez anxieuse du lendemain et de manquer alors j’aime bien faire du stock aussi même si il reste vraiment raisonnable par rapport à ce que tu faisait auparavant ^^. Déjà parce que j’ai pas la place ahah ! Mais aussi pour ne pas avoir à dépenser trop d’un coup. Nous faisons nos courses chaque semaine ou toutes les 2 semaines environ ça dépend, et le défi est de tenir le plus longtemps sans y retourner en innovant de recettes adaptées à ce qu’on a dans les placards. Mais j’avoue qu’avoir un frigo aéré et bien rangé ça fait du bien à voir ! 😉

  6. Rox Post author

    Merci Samantine pour ton retour !
    Tu m’as fait sourire en parlant de  » défi de ne pas retourner faire les courses « . Je suis comme toi, je me lance ce genre de défi car je n’aime pas du tout faire les courses (et parce que je suis certaine qu’il y a encore moyen de préparer quelque chose à manger avec les restes du fond du placard ! ;-)).
    En faisant tes courses toutes les deux semaines, tu arrives à tenir avec le frais ? Et tu n’as pas de perte ?

  7. Foriee

    Bonjour
    Je suis admirative de ton frigo « vide ». Je ne fais les courses qu’une fois par semaine avec un passage au marché souvent le weekend. Mais il y a toujours trop de choses dans mon frigo. J’avoue qu’avec 2 loulous, j’ai peur de manquer et pas forcément envie de retourner au supermarché! Merci pour ton article en tout cas. C’est inspirant ?

  8. Rox Post author

    Coucou !
    Merci pour ton message 🙂
    Tu sais, c’est pas si facile de vivre avec des restes. Je suis pas encore passée pro. C’est un boulot de longue haleine!
    Bonne chance dans ta démarche!
    & à bientôt!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *