Quand tu rêves de devenir indépendante financièrement mais que t’es encore un peu paumé

J’ai toujours rêvé de pouvoir générer assez d’argent pour ne plus avoir à travailler (pour un patron crapuleux, entendons-nous). J’ai toujours rêvé de pouvoir avoir des horaires comme je veux, quand je veux sans avoir la pression d’un patron qui se la coule douce. J’ai toujours rêvé que ce rêve s’accomplirait aux alentours des 30ans (genre 30 ans, pas plus). Et tout ça avait bien commencé avec toutes mes nombreuses idées qui auraient pu me faire gagner assez d’argent pour pouvoir investir dans de l’immobilier, générer des tas de revenus passifs et faire tourner ma vie sans trop d’efforts (entendons-nous sans trop d’efforts inutiles dans lequel je n’arriverai pas à m’épanouir ni à trouver un sens à ma vie). L’idée derrière tout ça, c’était de pouvoir voyager sans contrainte. Et ça, j’en rêvais déjà à l’âge de 15, 16 ans.

Bref. J’approche les 30 ans et je continue à dilapider (parfois) bêtement mon argent et donc à pousser mon rêve un peu plus loin de moi…

J’ai eu envie d’écrire cet article après être sortie de chez Action (magasin de brol pas cher) avec plusieurs vernis, du mascara et autre maquillage… le tout pour moins de 15 euros ! Pas cher pour du maquillage ? C’est exact ! mais le problème n’est pas là … c’est que je ne me maquille pas !

Mais pourquoi, pourquoi est-ce que j’agis comme ça ?!

En réfléchissant à ce que j’allais écrire dans cet article, je me suis rendue compte que je continue à dilapider mon argent parce que je n’ai pas d’objectif clair et que je n’arrive pas encore à tenir à jour mes dépenses… Du coup, 10 euros par-ci, 15 euros par-là, surtout quand on a un bon salaire qui tombe tous les mois, ne semble pas changer grand-chose à la vie. Et pourtant. C’est de la consommation absurde. Pour reprendre l’exemple ci-dessus, j’ai déjà des tas de vernis que je n’utilise pas !

Et dire que je rêve de consommer moins, de consommer mieux, de devenir minimaliste…

Globalement, j’ai toujours peu dépensé mais il est vrai qu’épargner sans objectif (chiffré) concret en vue de l’investir dans quelque chose, n’aide pas à ne pas dépenser quand on a le sursaut, l’envie de claquer son argent.

Après cette expérience chez Action, j’ai été obligée de me remettre en question.

Et aujourd’hui, mon objectif devient de plus en plus clair, j’aimerai pouvoir avoir un capital de 25.000 euros pour pouvoir faire un second prêt pour un second bien immobilier (avec mon mari, qui lui aura aussi son propre apport), bien d’une longue série, je l’espère. Bien sûr, je ne vais pas devenir financièrement indépendante avec 25.000 euros ni tout de suite avec un second bien immobilier, ça prendra du temps.

Pour résumer, devenir indépendante financière, c’est pour moi le moment où mes économies et mes rentrées d’argent – revenus passifs – seront suffisante que pour ne plus avoir à travailler en tant que salariée tout en étant capable de vivre ma vie sans me privée et de réaliser les projets rêvés.

Mais devenir indépendante financière ne pourra pas se faire sans stratégie. Et c’est ça qui m’a toujours manqué dans ma vie ! De la stratégie (et de la rigueur) !!! Un peu comme une entreprise qui a un business plan pour les prochaines années si on peut dire…

Je serai financièrement indépendante lorsque je possèderai au moins deux biens immobiliers complètement payé ayant des rentrées d’argent tous les mois issus des loyers. Pour le reste, je n’y ai pas encore sérieusement réfléchi (il me manque des chiffres !).

En cherchant un peu sur Internet, je me suis rendue compte que les personnes devenues indépendante financièrement sont de plus en plus nombreuses. Parfait pour m’inspirer donc et me garder motiver à travers la lecture des blogs et vidéos Youtube ! Toutes ces personnes m’ont inspirée et m’ont vraiment convaincues (bien que je l’étais déjà !) que je pouvais vraiment réaliser ce rêve mais qu’il me faudrait d’être plus drastique dans mes dépenses mais qu’à la clé : je pourrais ne plus JAMAIS avoir à travailler pour vivre. A ce même moment, je me suis retrouvée sans emploi ce qui m’a obligé à être vraiment plus attentive à mes dépenses (avec la difficulté que je vis avec quelqu’un qui gagne un bon salaire et qui, bien qu’économe, refuse de s’interdire ses désirs – heureusement, il n’en a pas beaucoup, et généralement, ils ne sont pas très chers).

Je dois du coup apprendre à composer avec mon envie d’épargner un max et celle de ne pas m’interdire mes plaisirs. Olivier est mon ancrage pour ça, il me rappelle qu’obtenir la liberté en se privant de ce qui nous rend heureux n’est pas la meilleure des solutions. Du coup, j’apprends à composer tout en essayant de ne pas devenir extrême. Et puis, n’est-ce pas pour avoir une vie meilleure et plus heureuse que j’essaie de devenir complètement indépendante financièrement ?

Me retrouver sans job a été, je pense, le moment clé pour vraiment commencer à sauver drastiquement. Mes rentrées financières étant réduite presque à néant %, je devais malgré tout absolument trouver un moyen de continuer à épargner assez pour réaliser mes rêves. La bonne nouvelle est le temps que je possède qui va me permettre d’être créative (ne plus travailler signifie être moins épuisée et donc être moins propice à filer au resto quand on a pas envie de se cuisiner notre repas, être moins propices à payer des gens pour faire des trucs à notre place comme le ménage ou le repassage).

En même temps, j’ai commencé mon blog dans le but de me garder motivée. Ecrire pour un blog, c’est parler de son projet avec les gens, c’est chercher de la motivation à l’extérieur, c’est aller rencontrer des gens comme soi, c’est continuer à s’informer sur toutes les stratégies existantes pour prendre une retraite le plus tôt possible. En parallèle, j’essaie de lancer quelques vidéos Youtube qui permettent de se mettre encore plus à nus. Parler de ce projet publiquement, c’est avoir des retours, des avis, des soutiens (ou pas).

Vu mon caractère et ma personnalité, être indépendante financièrement est la meilleure solution pour moi :

  • Je suis une entrepreneuse dans l’âme, j’ai toujours 20.000 idées à la minute du coup, il me faut du temps et de l’argent pour pouvoir au moins en réaliser une. Travailler pour un patron m’empêche de vivre mes rêves et d’être créative.
  • Souvent, je me lasse, et j’ai besoin d’un break dans ma vie pour pouvoir voyager et me reposer. J’aime être oisive de temps en temps. Avoir assez d’argent sur son compte bancaire le permet !
  • Savoir que j’ai assez d’argent pour vivre sans job me permet d’être plus honnête avec moi-même et probablement avec mon patron. Je ne suis pas pieds et poings lié à mon job, je ne prends pas de jobs de merde et je n’accepte pas tout ce qu’on me demande si c’est hors de mes limites (non, je ne travaillerai plus loin de chez moi sans compensation aucunes 40% de l’année). Je peux plus facilement exprimer mon avis.
  • Si cela ne se passe plus assez bien avec mon employeur ou que je ne m’amuse plus au travail, que cela devient pénible pour moi, j’ai la possibilité de quitter mon boulot (et rester quelques mois sans travail par exemple, ou en chercher un autre plus attrayant). La sécurité financière permet d’oser partir d’une situation qui ne convient plus. Ce point-ci est celui que j’entends le plus souvent auprès des salariés frustrés… qui au final, ne font que du présentéisme.

Etre « riche » à l’heure d’aujourd’hui et dans notre société est une chance qu’on se crée. Etre « riche », c’est avoir du pouvoir pour rendre sa vie meilleure. Avoir de l’argent en suffisance permet d’être créatif, d’avoir confiance en soi, en la vie, en ses demandes. Ce n’est plus avoir peur de manquer. Alors, bien sûr, l’argent ne fait pas le bonheur mais il y contribue, ne l’oubliez pas.

Quelles sont tes stratégies, idées pour devenir indépendant financièrement ? Et surtout, quelles sont tes stratégies pour rester focus vers ton objectif tout en maintenant tes plaisirs ?

 


Retrouve – moi sur Youtube  & sur Facebook !

Et rejoins toute la communauté des filles qui cherchent à dompter leur porte-monnaie pour des choses qui compte vraiment sur notre groupe d’entraide budgétaire !

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share on FacebookPin on PinterestTweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page
Vous avez aimé l'article ? Partagez-le ! Et découvrez mes autres articles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *