voyager coûte-t-il cher?

« Tu en as de la chance. Moi aussi j’aimerais voyager comme toi, mais voyager coûte cher et je n’ai pas les moyens (#argent#temps)! ». Chaque fois que j’entends cette phrase, j’ai envie d’étriper la personne en face de moi. Arrêtez d’envier les voyageurs. Vous aussi vous pouvez voyager pas cher !

C’est d’ailleurs pour cela que j’ai envie de repartir ! C’est tellement facile de voyager sans rien !

Avant mes 18 ans, quand j’étais encore sous l’obligation scolaire, je voyageais déjà sans mes parents : j’avais réussi à me faire embaucher comme animatrice pour des séjours pour ados à l’étranger (ça m’a permis de skier plusieurs fois gratos, voire de me dorer la pilule sous le soleil espagnol ou italien). J’étais sous-payée (25euros/jour), mais le voyage entier était couvert ! Pourquoi se plaindre ?

A 18 ans, je suis partie comme JF au pair 2 semaines pour accompagner une famille en Suisse en voyage de neige. Cette expérience était un test pour partir plus longtemps avec ce programme, mais je suis rentrée, car j’aime trop ma liberté et je préférais partir seule.

Cette même année, j’ai été glander 3 mois à Londres. Ca, ça m’a coûté un bras, alors que j’aurais pu postuler n’importe où. En effet, il y a des jobs partout à Londres : serveurs/volontariat (chez Oxfam par exemple qui payent les trajets et 1 repas / jour en échange)/ etc., mais j’avais la flemme. Après avoir été assise 12 ans sur les bancs de l’école, j’avais besoin de me détendre !

Par la suite, je suis partie en Inde. J’ai pour cela recouru essentiellement l’ancêtre du Couchsurfing, HospitalityClub en allant dormir dans des familles ou encore en louant directement un chambre dans un logement partagé avec d’autres jeunes plutôt que de payer l’hôtel. Ce mode de vie a été une découverte pour moi et une source de changement. Grâce à cela, j’ai rencontré des gens formidables qui ont bouleversé ma vision du monde.

Après, j’ai étudié, obtenu mon diplôme et j’ai recommencé à voyager intensément. C’est ainsi que j’ai commencé à voyager un peu partout en Europe. Essentiellement grâce au Programme Jeunesse en Action de la Commission Européenne.  Je postulais pour des formations dans mon domaine (le travail avec la jeunesse) qui se déroulaient en Europe et après chaque formation, je m’arrangeais pour rester quelques jours en plus pour visiter. Ce programme m’a permis de rencontrer des personnes locales (et de partout en Europe), de découvrir des endroits peu touristiques et tout ça en ne payant que 30% de mon transport International…

D’autres fois, j’avais envie de liberté, et j’ai juste pris un pote, une tente, un sac à dos et j’ai fait du pouce…

Ca, ça m’a permis de ne dépenser que 350 euros pour 1 mois en Norvège, en voyageant tantôt dans une grosse cylindrée, tantôt en faisant du bateau-stop, en dormant chez l’habitant et en allant pêcher au beau milieu d’un fjord au lever du soleil…

A côté de ça, j’ai baroudé sur les routes de l’Asie du Sud-Est comme pas mal de jeunes…  Voyager en Asie coûte pas cher. En effet, avec mes 350 euros/ mois, j’étais la Reine du Pétrole : gargote sur l’une des 4000 îles au Laos à regarder le soleil rose se coucher sur le Mékong, hutte perchée dans la montagne du Laos, repas homards dans un restaurant sur l’eau au Cambodge, lèche-vitrine dans les immense mall de Bangkok…  Et tout ça pour juste le prix d’un billet d’avion.

Je connaissais aussi tous les bons plans pour voyager : le stop, le couchsurfing, le volontariat, que j’ai testé en masse.

Et les autres bons plans que je gardais au cas où j’en aurais besoin : bourses nationales/européennes, le woofing, le home sitting, …

Aujourd’hui, je souris toujours secrètement quand on me dit : « Oh, mais quelle chance tu as de voyager tout le temps ! ». En fait, ce n’est qu’une question de choix et de courage. Pour la plupart des gens, il est difficile de faire le premier pas. C’est d’ailleurs devenu un peu mon cas maintenant que je me suis sédentarisée depuis 4 ans.

Pour conclure, il est possible de voyager pas cher. Cependant, nombreux sont ceux qui ne veulent pas faire du stop. En effet, il faut pouvoir supporter d’attendre parfois pendant deux heures sans jamais se faire prendre. Il faut aussi pouvoir mettre son égo de côté. Pareil pour le Couchsurfing. Nombreux aussi sont ceux qui aiment la planification, car ils n’ont que x jours de congés / an … et du coup, ce genre de vie est impossible pour eux.

Et toi, ça te tente ce genre de vie ? Tu savais qu’il y avait moyen de voyager grâce à des bourses ? As-tu déjà testé le stop, le Couchsurfing, etc ?


Retrouve – moi sur Youtube  & sur Facebook !

Et rejoins toute la communauté des filles qui cherchent à dompter leur porte-monnaie pour des choses qui compte vraiment sur notre groupe d’entraide budgétaire !


Voyager c'est cher ? Faux !

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share on FacebookPin on PinterestTweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page
Vous avez aimé l'article ? Partagez-le ! Et découvrez mes autres articles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *